>   >  Un après-midi à l’Opéra ANNULÉ

38e édition

Un après-midi à l’Opéra ANNULÉ

Un après-midi à l'Opéra ANNULÉ

EN PARTENARIAT AVEC LA MAISON DE CHATEAUBRIAND

UN APRÈS-MIDI À L’OPÉRA

Hélène Walter, soprano

Cécile Eloir, mezzo-soprano

Ronan Nédélec, baryton

Elena Rozanova, piano

Ce concert en plein air propose une extraordinaire immersion dans le XVIIIe siècle. Dans le charme d’un romantisme naissant, les jardins de la maison de Chateaubriand se transforment en après-midi en une scène attrayante pour les grands interprètes. La vision kaléidoscopique qu’offre ce programme fait redécouvrir les plus belles pages de l’histoire de l’opéra. Cherubini et Mozart y occupent une place centrale et célèbrent à travers leurs airs, à la fois le raffinement musical et l’enchantement théâtral.

Luigi Cherubini (1760-1842), Médée, « Air de Néris - Ah, nos peines seront communes »

Cécile Éloir

Christoph Willibald Gluck (1714-1787), Orféo, « Che faro senza Euridice »

Cécile Éloir

Gioachino Rossini (1792-1868), Tancrède, « Récit et air de Tancrède - Di tanti palpiti… »

Cécile Éloir

Luigi Chérubini, Lodoïska, « Airs de Varbel, Lodoïska et duo Lodoïska et Dourlinski »

Hélène Walter – Ronan Nédélec

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), Don Giovanni "La ci darem la mano

Hélène Walter – Ronan Nédélec

Luigi Cherubini, Ave Maria

Hélène Walter

Luigi Cherubini, Médée « air de Créon »

Ronan Nédélec

Wolfgang Amadeus Mozart, Cosi fan tutte « Il cor vi dono »

Hélène Walter – Ronan Nédélec

Luigi Cherubini, Les deux journées « air de Mikeli »

Ronan Nédélec

Réservez vos billets

Visite gratuite de la Maison de Chateaubriand pour les détenteurs de billets pour le concert  :
Visite de la Maison de Chateaubriand à 15 h sur présentation du billet pour le concert de 16 h.
Réservation au 01 55 52 13 00 ou reservations-chateaubriand@hauts-de-seine.fr.
Attention, le nombre de places est limité

Les artistes

Hélène Walter

Hélène Walter

Brillante et éclectique personnalité artistique et vocale, Hélène Walter est lauréate de plusieurs concours internationaux, dont le Prix Jeune Talent lyrique, le prix du Public au Concours international de Chant de Mâcon, le 2e prix au Concours de Mirabent i Magrans et le Prix pour la meilleure interprétation contemporaine aux Concours Internationaux de Kattenburg et de Clermont-Ferrand.

Apres une formation à la Haute Ecole de Musique de Lausanne où elle obtient un Master en 2013 avec les plus hautes distinctions, Hélène Walter devient lauréate de quatre concours internationaux (Kattenburg, Mirabent i Magrans, Mâcon et Clermont-Ferrand). Sa jeune carrière la mène à des collaborations aussi nombreuses que prestigieuses : à la Philharmonie de Paris, au Müpa de Budapest comme au Palau de la musica de Barcelone et à l’opéra de Lausanne, elle se produit sous la direction de Marc Minkowski, Fabien Gabel, Jean-Claude Malgoire ou encore Jean-Yves Ossonce et Corrado Rovaris. Sur les scènes de Lausanne, Paris, Bordeaux, Tours ou encore au Festival Rossini de Wildbad, elle incarne Pamina (Die Zauberflöte, Mozart), Susanna (Le Nozze di Figaro, Mozart), Mélisande (Pelléas et Mélisande, Debussy) ou encore Pauline (La vie parisienne, Offenbach) et Belinda (Dido & Aeneas, Purcell). Le répertoire de concert lui est également cher. On a pu l’entendre dans l’Oratorio de Noël et de Pâques, le Magnificat, les Passions et Jesu meine Freude de Bach, le Poème de l’Amour et de la Mer de Chausson, Shéhérazade de Ravel, les Sieben frühe Lieder de Berg ainsi que le Dixit Dominus de Haendel. Eclectique, attirée par le répertoire baroque, classique, romantique ou contemporain, elle collabore notamment avec les Musiciens du Louvre, l’Orchestre d’Auvergne, l’ensemble Pygmalion et l’ensemble Intercontemporain. Hélène Walter se perfectionne auprès de Teresa Berganza, Alessandra Rossi, Raul Gimenez ou encore David Jones et Helmut Deutsch.

  Voir en ligne : Hélène Walter


Ronan Nédélec

Ronan Nédélec

Ronan Nédélec étudie le chant au CNSM de Paris dans les classes de Rachel Yakar et Peggy Bouveret et obtient son diplôme en 2000. Il se perfectionne auprès de Ruben Lifschitz pour le Lied et la mélodie.

Il se produit alors rapidement sur scène, notamment dans Samson (Haendel) au Festival d’Ambronay, puis dans des œuvres telles que Don Giovanni, Die Zauberflöte, Carmen, Les Brigands , Werther, Faust, Madame Butterfly, La Bohême ou L’Enfant et les Sortilèges dans les opéras de Tours, Rennes, Lille, Montpellier, Caen, Limoges, l’Opéra-Comique et le Théâtre des Champs-Elysées à Paris, le Festival Radio-France…

Il est invité dans de nombreux festivals en France et à l’étranger, et compte plusieurs enregistrements. En 2002, il est le Garde-chasse (La Petite Renarde Rusée ) au Festival d’Aix-en-Provence, où il est de nouveau convié, ainsi qu’à Luxembourg et Vienne, pour Les Tréteaux de Maître Pierre (Falla) et Renard (Stravinsky) avec Pierre Boulez et Klaus Michael Grüber.

Il crée ensuite le rôle-titre du Luthier de Venise de Gualtiero Dazzi au Théâtre du Châtelet et chante Zurga (Les Pêcheurs de Perles) à Tours. Il se produit dans Otello à Reims, Neues vom Tage (Hindemith) à Dijon, Le Téléphone/Amelia al ballo (Menotti), Dialogues des Carmélites, Tosca, Fidelio et Faust à Tours. Il fait ses débuts à la Scala de Milan dans Roméo et Juliette avec Yannick Nézet-Séguin et Bartlett Sher.

On peut l’entendre sur scène et en concert dans un très vaste répertoire sous la direction de chefs renommés comme John Nelson, Jean-Claude Casadesus, Alain Altinoglu, Jean-Yves Ossonce, Mikko Franck, Susanna Mälkki, Ton Koopman, Hervé Niquet, Gérard Lesne, Reinhard Goebel, Christopher Hogwood…

Il chante Apollon (Orfeo de Monteverdi) à Versailles et Avignon, Fairy Queen de Purcell à Lyon, Schaunard (La Bohême), Le Docteur Miracle à Nancy, Monterone (Rigoletto), Le Maharadjah (L’Amour Masqué), Mercutio (Roméo et Juliette), Silvano (Ballo in Maschera), Capitaine Harris (Passionnément de Messager) et Le Chevalier de Prokesch-Osten (L’Aiglon) à l’Opéra de Tours, ainsi que Le Renard à la Cité de la Musique.

Plus récemment, il interprète le rôle de le Dancaïre (Carmen), Simone (Il Trittico), Baron Douphol (La Traviata) Agamemnon (Belle Hélène) à l’Opéra de Tours, Apollon (Orfeo) à l’Opéra de Massy, à l’Opéra de Tours, Commissaire (Madama Butterfly) à l’Opera de Tours et à l’Opera de Reims, Le prince Yamadori (Madama Butterfly) à ’opéra de Montpellier.

  Voir en ligne : Ronan Nédélec


Cecile Eloir

Cecile Eloir

Mezzo-contralto, reconnue pour sa voix de velours, la chanteuse parisienne CÉCILE ÉLOIR peut se permettre toutes les époques, du baroque à nos jours.
Sa voix d’alto, la voix la plus grave chez les chanteuses lyriques, donnera à découvrir ce timbre aussi mystérieux que chaleureux, bien présent dans tous les opéras, où la voix d’alto reste trop souvent dans l’ombre des sopranos.

Cécile ELOIR n’a pas craint d’aborder dès le début de sa carrière des répertoires allant de la musique baroque (auprès de Marc Minkowski, William Christie, Jean-Claude Malgoire,…) au contemporain avec “Le Groupe Vocal de France” et dans des créations de Bério, Donatoni, Dusapin, Pesson, Prodromidès et Petitgirard.

Curieuse et cultivée, elle se plaît à rechercher des partitions oubliées et à les faire connaître dans des programmes unifiés par un thème littéraire, historique ou musical.
Ces dernières années, au sein de l’association “Lyre&Muses”, qu’elle a initiée, elle promeut des spectacles patrimoniaux, révélant le temps d’une soirée, des lieux d’exception peu connus du grand public


Elena Rozanova

Elena Rozanova

Issue d’une famille de musiciens, née à Odessa, Elena Rozanova fait ses études à l’École Gnessine et au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Ses professeurs sont Tatiana Zelikman, Alexei Nassedkine et Evgueni Moguilevski. Elle remporte des prix dans plusieurs concours internationaux : au Concours Marguerite Long-Jacques Thibaud à Paris, au Concours Eduard Flipse à Rotterdam, au Concours Takahiro Sonoda à Fukuoka au Japon, au Concours International de Musique de Chambre de Melbourne... Elle est lauréate de la fondation Cziffra.

Elena Rozanova se produit en soliste avec des orchestres parmi lesquels on peut citer l’Orchestre National de France, l’Orchestre National de Montpellier, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre d’Auvergne, la Royale Philharmonie de Flandres, l’Orchestre Symphonique de Novossibirsk, la Camerata de Saint-Petersbourg, la Camerata Ireland avec des chefs tels Jean-Claude Casadesus, Saulus Sondeckis, Arnold Katz... Elle participe à de nombreux festivals : l’Orangerie de Sceaux, Schleswig-Holstein, Carintische Sommer, Piano en Valois, La Roque d’Anthéron, Radio France Montpellier, La Folle Journée de Nantes, Île de France, Ravinia... Elena Rozanova joue en trio avec le violoniste Svetlin Roussev et le violoncelliste François Salque. Ses partenaires de musique de chambre sont également Josef Silverstein, Raphael Oleg, Vladimir Mendelssohn, Dora Swarzberg, Barry Douglas, le Quatuor Ysaÿe...

Elena Rozanova se produit régulièrement Dans des salles de concert prestigieuses telles que le Théâtre des Champs-Elysées, le Théâtre de la Ville, le Théâtre du Châtelet à Paris, le Centre Culturel Belém à Lisbonne, la Cité de la Musique à Moscou, le Konzerthaus de Vienne…

Son répertoire comporte un large éventail d’œuvres de l’époque baroque à la musique contemporaine. Elle a interprété de nombreuses créations de compositeurs contemporains.

En France l’enregistrement d’Elena Rozanova avec le violoniste Graf Mourja dans la collection “Les Nouveaux Interprètes” chez Harmonia Mundi (Ravel, Schnittke, Szymanowski) a remporté le « Choc » du Monde de la Musique. Son disque récital d’œuvres de Chostakovitch, Ravel et Prokofiev dans la collection “Les Nouveaux Musiciens”, également chez Harmonia Mundi, reçoit 5 Etoiles du magazine allemand Fono Forum et fait l’objet d’une émission sur la radio Bayern 4 Klassik. Son enregistrement d’œuvres de Vladiguerov avec le violoniste Svetlin Roussev sorti fin 2004 remporte un Diapason d’Or, 10 de Classica/Répertoire et un coup de cœur de Piano le Magazine. Son disque, pour Satirino records, consacré aux œuvres de Rachmaninova été largement salué dans la presse et sélectionné comme disque du mois par la chaîne Arte.

Entre 1999 et 2005 Elena Rozanova est professeur de musique de chambre avec piano à la Hochschule de Francfort. Elle est directrice artistique du festival “Les Classiques au Val d’Isère”.

  Voir en ligne : Elena Rozanova

Dimanche 27 septembre 2020 - 15h30

Lieu du concert

Maison de Chateaubriand

Adresse

La Maison de Chateaubriand
87 rue Chateaubriand
92290 Châtenay-Malabry

Transports

RER B, station Robinson (terminus), puis bus 194 - arrêt Marc Sangnier (il est possible de prendre le 194 depuis la Porte d’Orléans).
Ensuite, prendre la rue Eugène Sinet, puis à gauche la rue Chateaubriand

Deux parkings gratuits à proximité (rue Chateaubriand et rue Jean Jaurès dans le parc de l’Arboretum)

   Écrivez-nous !

   Abonnez-vous à notre newsletter

   Soutenir le festival

Rejoignez les Rencontres d’Aulnay !

Vous êtes ici  >>   >   >  Un après-midi à l’Opéra ANNULÉ

 

Renseignements

Association Rencontres d’Aulnay

98 rue Jean Longuet – 92290 Châtenay-Malabry
Tél. : +33 1 47 02 75 22

Horaires d’ouverture
Lundi : fermé
Mardi : 10h-12h30 / 16h-18h
Mercredi : 10h-12h30 / 14h-18h
Jeudi : 10h-18h (sans interruption)
Vendredi : 14h-18h
Samedi : 10h-12h30 / 14h-18h
Dimanche : fermé

Envoyer un mail

 

Suivez-nous sur FACEBOOK !

Tous les concerts sont accessibles aux personnes handicapées

Tous les concerts sont accessibles
aux personnes handicapées

Placement libre dans tous les cas

Conseil Départemental des Hauts-de-Seine     Ville de Châtenay-Malabry     Châtenay-Malabry Tourisme     Théatre Firmin Gémier La Piscine     Truffaut     Conservatoire de Chatenay Malabry - Vallée Sud Grand Paris     Musiques d'un siècle

    CIC     Aux Mil'Epis     Pois de Senteur     SPEDIDAM     Comme toujours - Votre site internet SPIP sur mesure !